Les voyages en autocar : un patrimoine culturel
SetraWorld Magazine

Les voyages en autocar : un patrimoine culturel

Le client de Setra, Andreas Hirsch, s’exprime au sujet de sa fidélité à la marque, du rôle social et de l’avenir des voyages en autocars.

À l’occasion de l’anniversaire des 70 ans de Setra, le gérant Andreas Hirsch (59 ans) parle de l’évolution et du rôle social des voyages en autocar. Il tente également une incursion dans l’avenir des voyages en autocar.

Monsieur Hirsch, l’entreprise familiale Hirsch-Reisen que votre père Heinold Hirsch a fondée en 1948 et que vous dirigez aujourd’hui avec votre frère Mathias est un client fidèle de Setra depuis près de 60 ans et a fait depuis, l’acquisition de 73 autocars de tourisme Setra. D’où vient cette longue fidélité à la marque Setra qui perdure encore aujourd’hui ?

Mon père a acheté le premier Setra, un S 12, en 1963. À cette époque, nos premiers voyages nous ont amenés à Paris et en Italie. Nous avons ensuite fait l’acquisition à peu près tous les deux ans d’un nouvel autocar Setra puis de plusieurs autocars Setra par an au fur et à mesure que la flotte s’agrandissait. J’ai moi-même fait, pendant ma formation en tant que mécanicien, un stage chez Setra à Ulm en 1982. J’y ai beaucoup appris sur la construction de ces autocars. Cette expérience a renforcé mon lien avec la marque Setra. Mais bien entendu, la rentabilité est la raison principale de notre préférence pour la marque Setra. Nous sommes une entreprise très attentive aux coûts et nous avons constaté que nous fonctionnons de manière très rentable avec les autocars de tourisme Setra grâce à leur fiabilité et à l’excellent maintien de leur valeur. Les représentants de la marque sur le terrain savent créer une relation de confiance grâce à leur engagement et leur personnalité, ce qui constitue également un argument de poids. Pour les entreprises familiales comme Hirsch-Reisen, ce contact personnel est important. C’est la somme de tous ces éléments, cette confiance dans la marque, l’accompagnement hors pair et un produit rentable de qualité qui nous a conduits finalement à nous concentrer uniquement sur l’achat d’autocars Setra depuis les années 1990, tout simplement parce que pour nous, c’est le meilleur choix.

Les voyages en autocar : un patrimoine culturel

Le premier Setra S 12 au sein de la flotte de Hirsch-Reisen en 1964 avec le conducteur Egon Christmann devant le Colisée à Rome.

« Nous avons constaté que nous fonctionnons de manière très rentable avec les autocars de tourisme Setra grâce à leur fiabilité et à l’excellent maintien de leur valeur. »

Andreas Hirsch, gérant de Hirsch-Reisen

Qu’est-ce qu’un bon autocar de tourisme pour vous ?

Sécurité de fonctionnement et de conduite. Un autocar doit fonctionner avec fiabilité. Mais la sécurité active et passive des véhicules est tout aussi décisive. Dans ce domaine, Setra est justement à la pointe du développement depuis de nombreuses années, je dirais même à l’avant-garde. En matière de systèmes électroniques comme l’assistant de freinage d’urgence ABA 4, l’assistant de trajectoire ou le régulateur de vitesse et de distance, tout comme en matière de protection passive des conducteurs et passagers, par exemple grâce au Front Collision Guard intégré dans l’ossature. Mais le plus important, ce qui fait un bon autocar de tourisme, c’est la climatisation. Dans ce domaine, Setra a beaucoup travaillé afin de concevoir une climatisation efficace, sans courant d’air avec seulement un degré de différence entre l’avant et l’arrière du véhicule.

Que pensez-vous de l’évolution des voyages en autocar durant ces dernières décennies ?

Si je regarde en arrière, je constate malheureusement qu’aujourd’hui encore, nous nous battons pour une meilleure image des voyages en autocar. Le secteur n’a pas réussi à construire une image positive et de qualité pendant cette période. Ce n’est qu’avec l’avènement des autocars longue distance et le travail de relations publiques des grands opérateurs qui en a résulté que nous avons réussi à véhiculer une image des voyages en autocar suscitant l’enthousiasme au sein de la population, auprès des personnalités politiques et dans les médias. Il y a eu une prise de conscience de l’autocar comme moyen de transport respectueux de l’environnement avec lequel on peut voyager en toute sécurité et confortablement d’un endroit à un autre. À cela s’ajoute l’échange avec les autres voyageurs sur l’expérience commune. Il n’existe pas d’expérience comparable lorsqu’on voyage par ses propres moyens. La collectivité, l’échange et la rencontre avec d’autres personnes sont des aspects importants des voyages en autocar. Les voyages culturels en autocar élargissent l’horizon et contribuent à améliorer les relations sociales. 

« Rendre l’autocar attractif pour tous est une mission envers la société. »

Andreas Hirsch, gérant de Hirsch-Reisen

Le voyage en autocar est donc important pour la société ?

Bien entendu. C’est une mission envers la société de rendre l’autocar attractif pour tous (d’ailleurs, le terme « omnibus », anciennement employé pour le transport de voyageurs, vient du latin et signifie « pour tous »), car c’est un véhicule excellent lorsqu’il s’agit d’élargir l’horizon au sein d’un groupe de taille raisonnable. Il ne s’agit pas de tourisme de masse, mais plutôt d’un mélange raisonnable de personnes qui partagent l’intérêt commun de vouloir découvrir quelque chose de nouveau, d’apprendre des choses. Les voyages culturels contribuent de façon importante à accroître la culture, la compréhension entre les peuples, les relations sociales et le bonheur des personnes. Il en est vraiment ainsi : nos passagers sont heureux lorsqu’ils reviennent de voyage. 

Comment voyez-vous l’avenir des voyages en autocar ?

La pandémie de COVID-19 a freiné l’ensemble du secteur et la normalisation risque de durer encore des années. Dans le même temps, le secteur du voyage a travaillé de manière exemplaire pendant la pandémie, il a rapatrié les clients et remboursé les acomptes. Les voyageurs individuels qui partent en voiture ou qui recherchent leur vol et leurs hébergements sur Internet ne peuvent pas compter sur ce service. Pourtant ce groupe sera à l’avenir aussi l’un de nos plus grands concurrents. Les voyages virtuels, avec des lunettes de réalité augmentée dans le salon de chacun, vont également concurrencer les voyages en autocar de façon croissante. Cela se fera cependant à un prix écologique élevé, car Internet requiert d’énormes ressources énergétiques. De manière générale, la crise climatique tout comme les expériences de la pandémie sont plutôt positives pour les voyages en autocar. La conscience du fait que l’autocar est beaucoup plus écologique que l’avion, qu’il n’est pas forcément nécessaire de voyager loin et que les destinations locales peuvent être également intéressantes joue un rôle aussi important que le besoin d’entreprendre à nouveau quelque chose avec d’autres personnes suite à la limitation des contacts imposée par la pandémie. En raison de leur durabilité et des aspects sociaux, je vois à l’avenir également un marché pour les voyages culturels en autocar.

Andreas Hirsch, gérant de Hirsch-Reisen

Avec son frère Mathias, Andreas Hirsch est la deuxième génération à diriger l’entreprise de voyages Hirsch-Reisen située à Karlsruhe. Les voyages culturels en autocar sont depuis toujours au centre de leur programme de voyages.

70 ans de Setra, l’entreprise Hirsch-Reisen de Karlsruhe a profité de l’occasion pour fouiller dans ses archives. Ce spécialiste des voyages culturels a acquis plus de 70 autocars de tourisme Setra durant toutes ces années. 

Les voyages en autocar : un patrimoine culturel

Heinold Hirsch et sa sœur Esther ont commencé à proposer des voyages culturels après la guerre en exploitant une ancienne ambulance.

Les voyages en autocar : un patrimoine culturel
Les voyages en autocar : un patrimoine culturel

Le tourisme pédestre fait également partie du programme de l’opérateur Hirsch-Reisen. Dans les Ardennes, le conducteur Rocco Pflugbeil pilote son S 515 HD au centimètre près à travers une gorge étroite.

Les voyages en autocar : un patrimoine culturel
Les voyages en autocar : un patrimoine culturel

Christa Hirsch, la mère des gérants actuels Mathias et Andreas Hirsch devant un S 215 HD en 1982.

Les voyages en autocar : un patrimoine culturel
Les voyages en autocar : un patrimoine culturel

En avril 2017, un groupe entier de fidèles clients s’est déplacé à Neu-Ulm pour réceptionner le nouveau Setra ComfortClass S 515 HD.

Les voyages en autocar : un patrimoine culturel

Paris et Versailles ont été dès le début des destinations privilégiées de Hirsch-Reisen.

Les voyages en autocar : un patrimoine culturel